Get Adobe Flash player

Stage clicker organisé par le club de Tarbes le 12 novembre 2011 et animé par Serge Felix.

Afin de profiter au mieux du stage, il est demandé aux participants d’effectuer un travail préparatoire une dizaine de jours auparavant.

A savoir, « charger » le chien. Pour cela, il faut se munir de petites friandises très appétissantes, s’isoler dans un lieu calme deux à trois fois par jour (ou plus si possible) et à sa vue laisser tomber sur le sol une friandise. Juste avant qu’il s’en saisisse, cliquez. Répétez l’opération une quinzaine de fois sans rien dire.

Le chien au bout de quelques fois, sera ainsi conditionné et associera clic = nourriture.

 

Le stage :

Une partie théorique d’environ une heure et le reste en pratique (à la condition d’avoir un chien « chargé » correctement).

 

La méthode d’apprentissage au clicker a été mise au point par Karen Pryor pour travailler avec des dauphins.

Dans les besoins primaires des animaux, on retrouve en tête la nourriture, indispensable à la survie. Au clicker on va utiliser ce besoin. Le principe est d’associer un bruit à quelque chose de très positif, ainsi le bruit va devenir « le renforçateur » et amener le chien au comportement souhaité.

 

Le clicker est une méthode de renforcement positif, jamais de « NON ».

Le clicker permet de récompenser au bon moment et ainsi d’obtenir plus de précision pour le chien.

 

L’objectif est de faire devenir acteur le chien. Pour obtenir une action, 3 méthodes :

  1. Leurrer le chien en déplaçant la nourriture. Le geste va l’amener à faire une action. Dés que l’action est réalisé = clic + croquette
  2. Attendre que le chien propose et clicker dés l’action réalisée. L’ordre vocal sera mis en place quand le chien proposera l’action de façon répétée.
    Pour un apprentissage petit à petit on parle de shapping, il faudra clicker petit à petit jusqu’à l’obtention de la bonne action.
  3. Clicker une action spontanée du chien.

 

Quelques règles à respecter :

  • Être précis au moment du clic,
  • Ne pas travailler si on est énervé,
  • Travailler avec un chien qui n’a pas mangé,
  • Ne pas travailler avec un chien fatigué,
  • Même si le clic n’est pas fait au bon moment, il faut donner la friandise,
  • Le clic met fin à l’exercice. Cela permet aussi d’obtenir une position maintenue,
  • Être patient,
  • Ne faire qu’un seul clic, si le chien réussi une action difficile, donner beaucoup de nourriture,
  • Faire des séances courtes,
  • Jamais de « NON »,
  • Un seul exercice à la fois,
  • Si le chien propose une action déjà assimilée et qu’on en veut une nouvelle, on ignore celle proposée jusqu’à ce qu’il en propose une nouvelle,

 

Règle des 3 « D » :

  • Durée : on augmente progressivement la durée pour avoir une action prolongée. Attention à ne pas faire attendre trop le chien, sinon risque qu’il propose une autre action.
  • Distance : idem, on augmente progressivement la distance.
  • Distraction : travailler avec de plus en plus de distraction (autre chien, bruit, etc. …).

 

Le clicker n’est jamais un moyen de faire réagir le chien, c’est une récompense.

Une fois l’action acquise, il faudra garder durant toute la vie du chien une récompense aléatoire.

Bonnes fêtes de fin d'année.

Commentaires  

#1 Natasha 21-12-2011 17:12
Génial ton compte-rendu Anne-Marie, je pense que tu vas faire des adeptes :-)
Et mon petit doigt me dit qu'Emeraude doit adorer travailler au clicker !
Bonnes fêtes
Citer
#2 Anne-Marie 21-12-2011 23:49
Oui elle adore ;-)
Bonnes fêtes à toi aussi
Citer
#3 Marie 26-12-2011 10:41
Super merci pour le compte-rendu!
Bossez bien vos chiens pendant les vacances!!! ;-)
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir