Get Adobe Flash player

C’est en fait un œdème cérébral dû à la défaillance des mécanismes de thermorégulation. Ce phénomène arrive le plus souvent lorsque le chien est laissé au soleil dans une voiture avec des fenêtres insuffisamment ouvertes. Ceci peut malheureusement arriver à tout le monde, il suffit d’être retardé ou de ne pas avoir prévu que l’ombre « tourne » !!!

Cette pathologie est d’autant plus fréquente chez les races brachycéphales qu’ils ne peuvent se ventiler correctement.

La complication la plus fréquente est une coagulation intra-vasculaire disséminée.

Les symptômes principaux sont une hyperthermie supérieure à 41 °C, une polypnée, une cyanose. Le chien est souvent agité de tremblements voire de convulsions. L’évolution se fait vers le coma et rapidement la mort.

Le pronostic est bon si le traitement intervient rapidement. C’est une urgence vétérinaire. Il est impératif d’amener le chien le plus rapidement possible chez le vétérinaire. Cependant, si le trajet est long, la première étape du traitement peut être faite par le propriétaire sur place avec les moyens du bord.

 

Traitement :

  • Il faut diminuer la température corporelle rapidement. Pour ce faire, on peut immerger le chien dans de l’eau froide. Cette immersion doit être progressive pour éviter un choc thermique. On surveille alors la température rectale et on n’arrête l’immersion que lorsque cette température est proche de la normale. A défaut d’une immersion complète, on peut aussi mouiller les pattes du chien. Mieux encore, mouiller les pattes du chien avec de l’alcool.
  • Le reste du traitement sera effectué par votre vétérinaire. Il faudra lutter contre l’œdème cérébral par une corticothérapie. L’animal sera vraisemblablement perfusé pour le réhydrater correctement. En cas de coagulation intra-vasculaire disséminée, votre vétérinaire complètera le traitement avec des médicaments spécifiques.