Get Adobe Flash player

 

Affectation oculaire : L’ectropion

 

L'ectropion est un enroulement vers l'extérieur du bord libre de la paupière. Cela ne concerne principalement que la paupière inférieure. La paupière supérieure n’est qu’exceptionnellement affectée. L’ectropion est une réversion excessive de la paupière qui laisse voir la conjonctive.

 

Illustration : L’ectropion est un enroulement de la paupière vers l’extérieur.

 

Comme pour l'entropion, il existe deux grandes causes d'ectropion : l'ectropion congénital et l'ectropion acquis.

L’ectropion congénital concerne essentiellement quelques races, qui ne sont pas forcément les mêmes que celles concernées par l’entropion.

L’ectropion acquis est assez rare et ne survient que dans quelques cas bien particuliers comme chez le vieux chien (le cocker) ou lors de la rétraction d’une cicatrice par exemple. L'ectropion cicatriciel est par contre plus fréquent que l'ectropion sénile et sera provoqué par toute cicatrice éversante, affectant la lamelle antérieure et le tarse de la lamelle postérieure, suite à des traumatismes et des blessures, des brûlures chimiques ou thermiques…

 

Le traitement

 

L'ectropion congénital nécessite un traitement chirurgical, de technique et d'intensité variables, en fonction de l'importance

Attention, chez un jeune animal immature, souvent dans les races concernées par une prédisposition héréditaire (chez le jeune Boxer, par exemple) l'ectropion peut être léger, et se dévoiler chez l'animal au repos mais il disparaît dès que le chiot devient actif ou attentif (action du muscle orbiculaire) : nous l'appelons un pseudo-ectropion pour qui une chirurgie réparatrice va alors transformer l'ectropion en entropion... La patience est souvent récompensée lors de la croissance, la musculature de la lamelle antérieure devenant plus tonique, elle replace correctement la paupière. Bien sûr, il y a un risque d'ectropion sénile en fin de vie de cet animal, mais rien n'a été opéré pour le plus grand bien de tout le monde.

L'intervention chirurgicale est fonction des lésions secondaires de l'œil : kératite consécutive au dessèchement, conjonctivite chronique avec kératinisation de la portion exposée, larmoiement parfois excessif, souvent disgracieux et parfois responsable de véritables dermatoses.