Get Adobe Flash player

 

Quelques notions (Le règlement complet peut être consulté dans les fiches pratiques)

 

Tout d'abord, un bref historique de l'agility :

L'agility est jeune. La 1ère épreuve a eu lieu en Angleterre , en 1978 en tant que démonstration. Elle est homologuée par la SCC (Société Centrale Canine) en France en 1988 et la FCI (Fédération Centrale Canine) la reconnaît en 1989. En 1993 naissance de 2 catégories standard et mini pour les – de 40 cm au garrot et en 1995 de nos 4 catégories actuelles A,B;C;D. En 1996 naissance du 3ème degré.

L'agility est pour le chien un jeu pour se défouler et courir avec son maître, mais ce jeu a des règles, ce qui entraîne d'abord une éducation et une maîtrise de l'obéissance de base sans mécanisation pour le laisser capable d'initiatives et donc la réussite est d'abord le résultat de l'entente du maître et de son chien. Pensez que vous êtes la motivation de votre chien. Il travaille pour vous faire plaisir. Avec l'agility, nous montrons ce plaisir de travailler ainsi que la socialisation de nos chiens et pour le public, c'est la découverte que les chiens sont bien différents de l'image rarement reluisante qu'en donnent les médias.

L'agility est ouverte à tous, chiens LOF (de race, inscrits au Livre des Origines Français) ou non.

 

 

Mode d’emploi de l’agility

 

Le parcours est composé de différents obstacles qui doivent être franchis par l’animal selon un ordre imposé et dans le temps le plus bref. Le tracé est laissé à l’entière imagination du juge et comprend de nombreux changements de direction. En général, les obstacles sont des haies simples, une palissade, un pneu, une balançoire, un tunnel rigide ou souple, une passerelle et un slalom. Parmi ces obstacles, la passerelle, la palissade et la balançoire sont dites « à zones » car le chien doit impérativement mettre au moins une patte sur la zone basse, de couleur différente, à la montée et à la descente. Le maître doit donc ralentir son chien ou lui apprendre à ne pas sauter ces zones sous peine d’une pénalité.

L’objectif du parcours est d’amener son chien à passer l’ensemble des obstacles dans l’ordre défini par le juge, sans effectuer de fautes et dans un temps minimal.

La liste des fautes ainsi que le détail et les photos des obstacles sont dans les fiches pratiques.

 

 

Quels chiens peuvent participer ?

 

Tous les chiens peuvent faire de l’agility, du plus petit au plus grand. La hauteur des obstacles varie en fonction de la catégorie dans laquelle se trouve votre compagnon. On distingue quatre catégories, catégorie A jusqu’à 37 cm au garrot, catégorie B de 37 à 47 cm, catégorie C plus de 47 cm au garrot. La catégorie D comprend les grands molossoïdes et les races lourdes. Cette catégorie regroupe une liste de races précises telles que le Bouvier Bernois, le Montagne des Pyrénées, le Terre Neuve, le Saint Bernard, etc.

La hauteur des obstacles varie de 35 cm à 60 cm. Tous les chiens trouvent donc leur place au sein des parcours.