Get Adobe Flash player

Il y a 2 types d'épreuves : les épreuves homologuées par la FCI: l'agility (1er, 2ème, 3ème degré) réservées aux chiens LOF et le jumping et 2 épreuves d'agility non homologuées ouvertes à tous les chiens.

Le 1er degré permet d'obtenir le brevet international d'agility. Vous êtes ensuite en 2ème degré et si vous et votre chien avez obtenu 3 podiums sans faute avec 2 juges différents dans l'année entre les 2 championnats du monde, et en faisant la demande vous passez en 3ème degré.

Mais pour en arriver là, d'abord demander la licence qui vous permettra de concourir lorsque votre chien aura au moins 18 mois.

Aujourd'hui, avant la pratique quelques points de règlement pour comprendre les parcours.

 

Les obstacles

  • Les sauts : les haies qui peuvent être en combinaison (double, triple, oxer), le mur, le saut en longueur et le pneu
  • Les tunnels : le rigide et le souple, aussi appelé chaussette
  • Le slalom: 8, 10 ou 12 piquets à passer
  • La table où le chien doit rester 5 secondes sans descendre
  • Les obstacles à zones de contact : la palissade, la passerelle et la balançoire,.où le chien doit mettre au moins une patte dans la zone

 

Les haies : Elles peuvent être de 3 hauteurs différentes suivant la catégorie. Elles doivent être franchies sans refus et sans faire tomber les barres.
Le mur : Le chien voit cet obstacle alors qu’il ne voit pas ce qu’il y a derrière. On apprécie ici la confiance du chien dans les ordres de son maître. La hauteur du mur dépend comme pour les haies, de la catégorie du chien.
Le pneu : Le chien doit passer à l’intérieur. La hauteur du pneu varie en fonction de la catégorie de l’animal. Le diamètre du pneu doit être compris entre 38 et 60 cm.

Story, montre comment passer le pneu:

Oups, je crois que j'ai raté

Ah cette fois, ça passe mieux !

La table : Le chien doit y rester dans la position qu’il veut pendant 5 secondes. On apprécie ici l’obéissance et la patience du chien qui ne doit pas en descendre malgré son excitation.
La chaussette : Le chien doit pénétrer à l’intérieur et soulever la toile pour en ressortir par l’autre extrémité.
Le tunnel : Le chien doit passer dans le tunnel et en ressortir par l’autre extrémité sans faire demi-tour à l’intérieur de celui-ci.
Le slalom : Un des exercices les plus difficiles lors de l’apprentissage. Le chien doit rentrer toujours de la même manière : le premier piquet contre l'épaule gauche du chien. Le slalom doit être fait correctement et dans son intégralité.
La balançoire : Le chien monte sur la balançoire jusqu’à ce que son poids fasse basculer la planche et permette la descente. Cet obstacle comporte deux zones obligatoires, empêchant le chien de sauter de l’obstacle
La passerelle : Le chien doit parcourir l’ensemble de l’obstacle, et mettre les pattes dans les deux zones rouges. On note ici l’équilibre du chien et sa volonté.
Le saut en longueur : Le chien doit sauter les barres sans les renverser. L’écartement et donc la longueur du saut dépendent de la catégorie du chien : de 60 cm à 1,50 mètres.
La palissade : Le chien doit mettre les pattes dans les deux zones rouges de montée et de descente.

 

Le non respect des règles de franchissement des obstacles entraîne des pénalités :

Les  fautes (5 points) : tombé de barres, zone non touchées, saut de la balançoire avant qu'elle n'ait touché le sol, descente de la table avant la fin des 5 secondes, raté de porte dans le slalom, toucher volontaire du chien.

Les refus (5 points): parfois plus difficiles à observer : arrêt devant l'obstacle, dépassement de l'obstacle (le museau suffit), chien plus en mouvement, dérobade latérales  pour éviter l'obstacle et ceux spécifiques à certains obstacles :

Ex: le chien met une patte ou la tête dans le tunnel et ressort, saut de la passerelle ou de la palissade avant d'avoir passé les 4 pattes dans la partie descendante, saut de la balançoire avant d'avoir franchi l'axe des 4 pattes, saut en travers du saut en longueur ou marcher dedans, rentrée du slalom du mauvais côté, passer sous la table ou monter du mauvais côté, saut entre le cadre et le pneu.

En cas de refus, le conducteur doit refaire passer l'obstacle à son chien. Si c'est une combinaison de haies, il doit reprendre à la 1ère haie de la combinaison.

En cas de faute, le conducteur continue son parcours sauf dans 2 cas :

  • Descente de la table avant les 5 secondes, il doit faire remonter le chien et le décompte reprend pour 5 secondes
  • Faute au slalom, le chien doit reprendre à l'endroit de la faute aussi souvent qu'il fera la faute mais on ne comptera qu'une faute (pénalité maxi au slalom 15 pts 2 refus 1 faute

 

Le dépassement du TPS (temps de parcours standard) entraine l'ajout d'un point par seconde à l'intérieur du TMP (temps maximum de parcours).

Vous pouvez aussi entendre un coup de sifflet du juge et alors c'est l'élimination qui survient pour différentes raisons dont :

  • Brutalité envers le chien
  • Incorrections envers le juge
  • Le chien porte un collier ou le maître a quelque chose à la main (attention à la casquette!)
  • Le conducteur passe l'obstacle
  • Le chien ne prend pas le bon obstacle ou le prend dans le mauvais sens
  • Dépassement du TMP
  • 3ème refus
  • Le chien remonte le slalom à l'envers de plus de 2 portes
  • Le chien repasse entre les plots de départ
  • Le chien s'oublie ou quitte le terrain
  • Le conducteur touche la table
  • Et j'en oublie peut-être!

 

Ce qu'il ne faut pas oublier c'est que le juge a raison et que les jugements sont sans appel.

Gardons toutes ces occasions de faute en tête et nous n'en apprécierons que plus le travail de nos chiens.

Sur le parcours, vous ne serez pas seuls, il y aura le juge, la secrétaire, les chronométreurs et les hommes de terrain, donc habituez vos chiens à l'entraînement avec du monde sur le terrain.

Et après l'épreuve, vous vous précipiterez sur les feuilles de :

Classement!

Le classement tient compte d'abord des fautes et à égalité de fautes, du temps.

Enfin les qualificatifs obtenus sont :

  • Excellent :        0 à 5,99 pts
  • Très Bon :        6 à 15,99
  • Bon :                16 à 25,99

Ils vous serviront pour les sélectifs aux finales.

Deux autres mentions existent, ce sont :

  • Non Classé :    26 et plus
  • Eliminé : vous ferez mieux la prochaine fois !

Enfin, tout le reste, vous l'apprendrez sur le terrain, cela s'appelle l'expérience.

 

Sources : le règlement d'agility 2001-2005 de la SCC, "Le chien d'agility" de Joël Herreros et un peu d'expérience personnelle