Get Adobe Flash player

Je trouve enfin le courage de parler de toi... 3 semaines que tu es parti rejoindre ton pote, ton grand frère… et 3 semaines que je me sens désespérément seule… et que chaque jour j'espère te voir apparaître sur le coussin ou au fond d'un champ...

Tu es entré dans ma vie il y a bientôt 5 ans, le destin a fait croiser nos routes et malheureusement elles se sont séparées bien trop tôt…

Je me souviens encore de notre 1ère rencontre chez ton éleveur où celui-ci avait mis plein de croquettes pour vous réveiller, toi et tous tes frères et sœurs… sauf que toi tu n’y as pas été, t’es venu vers moi et tu m’as invité au jeu en position de salut à m’aboyer après… mon 1er coup de cœur pour toi !!!

Puis tu es arrivé à la maison, tu étais plutôt réservé, très « réfléchi » mais bien dans tes pattounes… Sun, ton « grand frère », t’as de suite accepté, dès le 1er soir tu t’es endormi en boule entre ses pattes, vous étiez vraiment trop mignons tous les 2… cette manie de dormir contre lui ne t’a pas quitté, tu te couchais tout le temps en boule contre lui et vous formiez le Yin et le Yang…

Petit chien complet, beau et bon, confirmé à 1 an et de bons résultats lors des 2 RE où tu as participé, ton instinct de berger était bien présent… tu as eu ton CANT et fut remarqué par le club de race lors d’un test troupeau… mais ce n’est pas tout, ma passion est devenue la tienne, LA NOTRE…. L’agility : tu as toujours appris très vite, sans conflit, ce fut un réel plaisir pour moi de te montrer et te faire découvrir cette discipline… à 18 mois, ton 1er concours, ou tu excelles (4 excellents dont 3 sans faute), tu obtiens ton brevet en 4 concours. Le 5ème est le sélectif GPF, auquel nous avons la chance de participer, une super journée où tu remportes le 2eme degré mais aussi le sélectif, et donc tu participeras à une finale pour 20 mois, mon p’tit champion…

15 jours plus tard, tout bascule… la maladie, celle contre laquelle tu t’es battu, nous nous sommes battus et qui a malheureusement gagné le dernier combat…

1 an plus tard, en mai 2010, je décide d’arrêter l’agility car les traitements, augmentés au cours des mois, sont trop forts pour te permettre de pratiquer l’agility sans danger… ben oui, tu étais comme quelqu’un de bourré, tu te croyais le plus fort, au taquet comme avant sauf que ton corps ne suivait plus… ce fut très dur pour moi car je connaissais le réel potentiel que tu avais mais aussi il a fallut tourner la page d’une passion commune dans laquelle nous prenions un plaisir si grand…

A ce moment là j’ai changé de vétérinaire et nous avons eu la chance de rencontrer THE super véto, celle-ci a adapté les traitements, et a réussi à stabiliser cette pu*** de maladie, de ce jour nous gérions les crises et celles-ci étaient beaucoup moins fréquentes, peu nombreuses et plus courtes …

Toi, mon p’tit clown, mon p’tit bico adoré, un malicieux petit chien, ma bouille à câlin, l’aboyeur de service, le merdeux toujours pendu au cou ou à la queue de Sun, mon p’tit chien, mon confident, mon p’tit chouchou, mon p’tit amour, mon p’tit chien magique, mon titi fou… la vie est injuste tu étais si jeune nous avions encore tellement de choses à partager… il y a 3 semaines, j’ai du prendre la décision de t’endormir pour toujours mais tu me manques tellement…

L'agility, toujours à fond... au plus court !!!

Droit au but !!!