Get Adobe Flash player

Carnet noir

Eclair, tu viens de nous quitter le 29 Octobre à 13h00 des suites d'une polyarthrite contractée en Juin 2016.

Tu étais si jeune, tu allais faire 7 ans en décembre.

Tu as toujours foulé les terrains de TVA avant la maladie, que ce soit pour les cours d'éducation ou d'agility. Tu as alors montré ta grande sociabilité avec les autres chiens et tes qualités sportives indéniables : que c'était beau de voir ton dynamisme, tes courses, tes sauts, et ta complicité avec Alice.

Mais si on t'aimait, c'est aussi et surtout pour ton caractère en or. Tu étais certes un peu craintif, mais tu étais d'une gentillesse exceptionnelle.

Nous avons tellement partagé de choses que nous allons tous, avec Espion, trouver la maison bien vide sans toi.

Eclair, notre amour de Shetland, ton étoile brillera toujours dans nos yeux.

Feed-back nous a quitté le 2 avril à 13 heures.
Il était notre dernier chien et notre malheur n'en n'est que plus intense.

Bernard et Annie

Ça fait déjà 3 jours que Auckland, mon bébé d'amour, ma véritable ombre, a perdu sa dernière bataille, malgré tout son courage et mon aide ainsi que celle de Benjamin Maitre. Après un long week-end passé avec lui, vendredi cabane perchée à Argelès, samedi balade à TVA avec séquence drague à la clé, et dimanche jeu avec Guizmo et Kyubi après leur avoir gentiment fait comprendre qu'à la maison c'était lui le chef, balade en bord de l'Adour avec Thorgal, je le trouvais en forme pour un ressuscité et puis ce funeste lundi tout a été très vite. Il n'aura jamais 9 ans. Evidemment je le pleure et je sens sa présence partout.

Même pas la force de parler de tous les bons moments partagés avec lui aussi bien dans la vie quotidienne qu' en agility, 3ème degré malgré sa tendance à traverser tout le terrain pour aller voir une copine, sélectifs, finales, un petit tour en sélection berger belge, en présélection équipe de France, mondioring avec brevet et quelques concours mémorables en échelon 1, canimarche ou il ne renonçait jamais comme face à sa maladie où il s'est battu jusqu'au bout me laissant faire, sans bouger, prises de sang, perfusions, retrouvant à chaque fois de l'énergie pour être toujours là.

Adieu mon amour de chien, tu vas rejoindre une partie de ta meute Pilgrim et Birdy...

Plus personne n'entendra Sam "bavarder" sur un terrain d'agility ou sur une piste d'obérythmée, il s'est éteint ce jour suite au cancer qui le rongeait depuis 2 mois.

La Régionale perd à la fois un chien agilitiste, obérythmiste et Chien Visiteur.  Moi j'ai perdu mon ombre....

A la maison son absence est pesante et je préfère penser qu'il a déjà rejoint mes précédents compagnons BA.

Ça y est, c'est arrivé, mon compagnon de 14 ans et 5 mois, mon chef de meute (aussi bizarre que ça paraisse avec des groenendaels et des tervuerens à la maison) n'est plus là. Toi avec qui j'ai découvert la joie des finales Agility à travers la France : Mulhouse, Nantes, Saint-Romain de Colbosc, La Garette, etc.. Mon premier chien de 3ème degré une saison juste pour le défi d'avoir un colley en trois. 5 fois quatrième du Championnat Régional (la dernière fois à 10 ans ). 11ème du Championnat de France en 2ème degré, 3ème au sélectif GPF et finaliste plusieurs fois, sélectionné à la finale des masters. Tu avais aussi eu le CANT et le CSAU, testé le mordant (en vrai pas juste par accident Complice).

Mais ce qui me manquera le plus, c'est ta présence, ta façon de te coucher à l'entrée de la chambre pour empêcher les autres de passer, de te coucher à moitié sur eux pour qu'ils bougent exerçant ton privilège de chef, ta confiance en moi quand tu sautais de ton kennel au premier étage du camion dans mes bras sans hésitation ; ton humour écossais qui te faisait obéir qu'à moi (spéciale dédicace à Chloé, Bruno).

Jusqu'à la fin tu as gardé ton goût de la balle, du jeu, de l'éducation des chiots que tu remettais en place mais tous les soirs Indian t'apportait son jouet et tu le chargeait pour de faux.

La maison sans toi et sans colley va être bien vide malgré les autres.

A toi, Pilouchou mon amour de colley

Mon doudou ....

Je n'ai pas choisi ton nom US PALE RIDER , je ne t ai pas choisi. À 4 mois et tu es arrivé le jour de mes 12 ans.

Je t'ai appris à jouer et vivre en vrai chien, tu m'as aidé à grandir.

Tu cherchais ma voix, ma présence, j'avais besoin de ton sourire.

Adieu Under

Ton âme n'est pas partie, elle est gravée à jamais dans mon coeur.

Je trouve enfin le courage de parler de toi... 3 semaines que tu es parti rejoindre ton pote, ton grand frère… et 3 semaines que je me sens désespérément seule… et que chaque jour j'espère te voir apparaître sur le coussin ou au fond d'un champ...

Tu es entré dans ma vie il y a bientôt 5 ans, le destin a fait croiser nos routes et malheureusement elles se sont séparées bien trop tôt…

Je me souviens encore de notre 1ère rencontre chez ton éleveur où celui-ci avait mis plein de croquettes pour vous réveiller, toi et tous tes frères et sœurs… sauf que toi tu n’y as pas été, t’es venu vers moi et tu m’as invité au jeu en position de salut à m’aboyer après… mon 1er coup de cœur pour toi !!!

Puis tu es arrivé à la maison, tu étais plutôt réservé, très « réfléchi » mais bien dans tes pattounes… Sun, ton « grand frère », t’as de suite accepté, dès le 1er soir tu t’es endormi en boule entre ses pattes, vous étiez vraiment trop mignons tous les 2… cette manie de dormir contre lui ne t’a pas quitté, tu te couchais tout le temps en boule contre lui et vous formiez le Yin et le Yang…

Petit chien complet, beau et bon, confirmé à 1 an et de bons résultats lors des 2 RE où tu as participé, ton instinct de berger était bien présent… tu as eu ton CANT et fut remarqué par le club de race lors d’un test troupeau… mais ce n’est pas tout, ma passion est devenue la tienne, LA NOTRE…. L’agility : tu as toujours appris très vite, sans conflit, ce fut un réel plaisir pour moi de te montrer et te faire découvrir cette discipline… à 18 mois, ton 1er concours, ou tu excelles (4 excellents dont 3 sans faute), tu obtiens ton brevet en 4 concours. Le 5ème est le sélectif GPF, auquel nous avons la chance de participer, une super journée où tu remportes le 2eme degré mais aussi le sélectif, et donc tu participeras à une finale pour 20 mois, mon p’tit champion…

15 jours plus tard, tout bascule… la maladie, celle contre laquelle tu t’es battu, nous nous sommes battus et qui a malheureusement gagné le dernier combat…

1 an plus tard, en mai 2010, je décide d’arrêter l’agility car les traitements, augmentés au cours des mois, sont trop forts pour te permettre de pratiquer l’agility sans danger… ben oui, tu étais comme quelqu’un de bourré, tu te croyais le plus fort, au taquet comme avant sauf que ton corps ne suivait plus… ce fut très dur pour moi car je connaissais le réel potentiel que tu avais mais aussi il a fallut tourner la page d’une passion commune dans laquelle nous prenions un plaisir si grand…

A ce moment là j’ai changé de vétérinaire et nous avons eu la chance de rencontrer THE super véto, celle-ci a adapté les traitements, et a réussi à stabiliser cette pu*** de maladie, de ce jour nous gérions les crises et celles-ci étaient beaucoup moins fréquentes, peu nombreuses et plus courtes …

Toi, mon p’tit clown, mon p’tit bico adoré, un malicieux petit chien, ma bouille à câlin, l’aboyeur de service, le merdeux toujours pendu au cou ou à la queue de Sun, mon p’tit chien, mon confident, mon p’tit chouchou, mon p’tit amour, mon p’tit chien magique, mon titi fou… la vie est injuste tu étais si jeune nous avions encore tellement de choses à partager… il y a 3 semaines, j’ai du prendre la décision de t’endormir pour toujours mais tu me manques tellement…

L'agility, toujours à fond... au plus court !!!

Droit au but !!!

Sun, chien en or...

Ce matin, je ne voulais pas commencer la journée, ce matin j’aurai voulu te voir comme tous les matins m’accueillir avec ton jouet et ta joie de vivre légendaire… mais ce matin je me sens seule… si seule, j’essaye de penser à tous ces moments merveilleux passés à tes côtés, tous ces bonheurs partagés… toi mon bébé, mon compagnon, mon coéquipier, mon ombre, mon meilleur ami, mon confident, mon 1er amour, mon ti chien, mon beau blond, mon rayon de soleil, mon papynou, mon chien or… tu me manques déjà tellement…

Si 11ans en arrière on m’avait dit que je partagerais tout ça avec un chien je ne l’aurais pas cru...

Bouba avait à peine 6 mois sur cette photo, il était entouré de Lise et Eden. Pendant 13 années il a rempli ma vie de joies et de bonheurs. Il était toujours partant pour aller courir sur un parcours d'agility. Et lors de ses nombreuses convalescences, il ne se lassait jamais de regarder les autres chiens courir la tête entre les barreaux d'une barrière de ville.

Aujourd'hui tu es parti rejoindre tes copines pour pouvoir leur rappeler qui est le chef mais tu laisses un grand vide dans mon cœur. Tu me manques déjà tellement...

Fredo

La jolie Fanou qui partageait avec nous sa joie et sa fougue est malheureusement partie rejoindre Flopie. Elle était très complice avec ses maîtres et avait obtenu avec brio son diplôme de l'école des chiots en décembre dernier.

Toute l'équipe de TVA est de tout coeur avec Laurence et Cédric.

Joly Jumper, le chien de Gisèle et Maurice Gayraud est parti rejoindre ses vieux potes d'agility. Il avait 15 ans.

C'est avec lui que Lauriane a découvert et a appris l'agility, lorsqu'elle avait 8 ans. Ils ont été ensemble, champion régional, vice champion à Vichy, et champion aux masters 2002.

Joly Jumper a marqué également l'histoire de l'agility avec Gisèle:

  • Vice Champion de France d'Agility A 2° degré à Vichy en 2000
  • Champion de France A 2° degré en 2002 à Ingres
  • 2 fois vainqueur de la Coupe de France d'Agility (2000 et 2002)
  • 3° aux Masters d'Agility (2002)
  • Champion de France du Club Français des Schnauzers et Pinschers en 2002
  • Vainqueur du trophée des champions (2003)

Joly Jumper laissera à jamais à Lolo un souvenir de stress mais surtout beaucoup de bonheur partagé. Adieu Joly Jumper...